L’Etat a souhaité la mise en place de Schémas Départementaux des Services aux Familles pour soutenir efficacement les familles concernant l’accueil des jeunes enfants et l’exercice de la parentalité.
Ces schémas départementaux s’appuient sur une dynamique partenariale incluant les collectivités territoriales et les organismes sociaux pour la définition et la coordination des politiques relatives à la petite enfance et à la parentalité.
En Meurthe et Moselle, ce schéma, signé le 19 décembre 2017, est dénommé Schéma Départemental des services d’Accueil de la Petite Enfance et d’accompagnement à la Parentalité(S.D.A.P.E.P.). Il est mené sous l’autorité du Préfet de Meurthe et Moselle, en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales, le Conseil Départemental, l’Association des Maires, l’Education Nationale, la MSA et la Justice.

Ce schéma départemental se décline sur chaque territoire de façon opérationnelle, en répondant aux 4 orientations stratégiques définies et validées, avec différents porteurs.

Pour le territoire du Lunévillois : La CLEF sur l’axe parentalité La Fédération Départementale Familles Rurales sur l’axe Petite Enfance Ces deux partenaires ont construit un projet coordonné sur les politiques Petite Enfance et Parentalité afin de proposer des actions concertées qui répondent aux besoins du territoire sur ces 2 axes...,
 

La Coordination Parentalité est animée par la CLEF, Coordination Lunévillois Enfance Famille, depuis 1999.
La CLEF réunit les acteurs de terrain et institutionnels du Territoire : Associations, collectivités locales et territoriales, Education Nationale, bénévoles, autour du développement du soutien à la parentalité.
La CLEF informe, met à disposition des outils, assure la mise en réseau, les échanges, les réflexions, la recherche et la formation de professionnels, bénévoles, parents, etc .
Elle soutient et propose des actions de sensibilisation et de mobilisation des parents et co-éducateurs autour de sujets variés en lien avec le diagnostic territorial : relations parent/enfant, l’éducation/coéducation, les liens école/famille, le développement de l’enfant.

Par exemple, la Campagne « Écrans en veille, enfants en éveil : lancée le 14 novembre 2017 par une conférence débat qui a accueilli plus de 150 personnes, la campagne se déploie sur l’ensemble du territoire Lunévillois.






La Coordination Petite Enfance est animée par la Fédération Départementale Familles Rurales de Meurthe et Moselle depuis 2014. La coordination réunit les acteurs des Etablissements d’Accueil du Jeune Enfant du Lunévillois afin d’en optimiser la qualité d’accueil. Les objectifs poursuivis par la coordination sont l’amélioration du fonctionnement des structures d’accueil du jeune enfant, le développement du lien entre les structures et les partenaires et le rôle d’observatoire et de veille Petite Enfance. Atravers la mise en réseau des acteurs de la petite enfance, la coordination favorise l’implication des professionnels et des bénévoles en fonction de leurs besoins, de leurs attentes et de leurs compétences pour la construction collective de réponses adaptées. La coordination assure également un rôle de pôle ressources (références bibliographiques sur différentes thématiques, veille juridique, échanges de bonnes pratiques...).

Par exemple, des analyses de la pratique pour les directrices d’EAJE: accompagnée par une professionnelle ces temps permettent aux professionnelles d’échanger sur leur vécu quotidien, d’analyser collectivement des situations, des pratiques et ainsi de produire des savoirs, des connaissances. S.D.A.P.E.P.





Commission Petite enfance-parentalité
La Commission Petite Enfance-Parentalité est co-animée par les deux coordinations, CLEF et Familles Rurales. Elle réunit les acteurs de la petite enfance et de la parentalité du territoire une fois par trimestre. C’est parce que les axes de travail développés sont complémentaires, voire communs sur certains aspects, qu’il est nécessaire que les acteurs de terrain se retrouvent dans cet espace. On y échange, on se questionne, on s’informe, on mutualise, on construit ensemble.
Pour l’année 2017/2018, les acteurs de la Commission ont souhaité approfondir leurs connaissances concernant les avancées des neurosciences, l’empathie émotionnelle et les impacts sur les pratiques éducatives. Par exemple,les apports des neurosciences dans les pratiques éducatives :le travail de l’équipe a conduit à l’organisation d’un conférence, de débats et d’ateliers pratiques avec Josette Serres, docteure en psychologie, et Delphine Curien, formatrice (école Filliozat)

Faites suivre !