[Article/Vidéo] : le jeu, seul ou en famille : indispensable ! Version imprimable

[Texte] Pourquoi-jouer-en-famille-est-il-indispensable?

Jouer en famille est indispensable pour un enfant : jeux de plateau, jeux de bains, cuisiner...
Quand parents et enfants jouent ensemble cela renforce leurs liens, leur complicité, ils se découvrent mutuellement sous un autre jour.... C'est aussi une jolie manière de transmettre des savoir-faire, des valeurs (coopération, détermination...).

Sophie Marinopoulos (04:58) déplie la nécessité pour un enfant d'avoir appris à jouer seul, capacité qui fondera sa capacité d'être en relation. 
La relation de corps à corps qui caractérise les débuts de la vie trouve très vite la nécessité d’une prise de distance soutenue et médiatisée par le langage. Dès les premières semaines, l’enfant apprend à découvrir son corps, ensuite à saisir les objets… sous les encouragements et les invitations de son parent.
 

[Article] : Les bébés regardent trop la télé Version imprimable

Article issu du numéro de cécembre 2018

C’est ce qui ressort de l’Étude longitudinale française depuis l’enfance (Elfe), initiée en 2011 pour étudier 18 000 enfants sous l’angle des sciences sociales, de la santé et de l’environnement. Une enquête de cette envergure est une première en France.

Elle a permis à Jonathan Bernard, épidémiologiste à l’Inserm, de décrypter le comportement des bébés de moins de 2 ans face aux divers types d’écrans. Or, c’est la télévision qu’ils regardent le plus, probablement
 « parce que l’immense majorité des foyers en sont équipés depuis plusieurs décennies et que son usage est plus facile pour les petits que celui d’un smartphone ou d’une tablette ». 91 % des bébés de moins de 18 mois sont ainsi des téléspectateurs réguliers. Pour deux tiers d’entre eux, il s’agit d’une pratique quotidienne, en moyenne 30 minutes par jour en semaine et 90 minutes le week-end...
→ plus

Partage d'expériences: AGGEM 2018 Version imprimable

 
→ plus

LUNÉVILLE - SOCIÉTÉ Quand l’image fait écran Version imprimable

 Edition du 16 juin 2018.
Surconsommation : les écrans aussi ? Ecran étant pris dans son sens premier : ce qui empêche de voir. Comme imaginé par la coordination lunévilloise enfance famille (CLEF) en novembre dernier lors d’une conférence « grandir en santé avec les écrans », les initiatives ont essaimé. Une cinquantaine d’acteurs viennent de se retrouver au salon des Halles pour échanger sur les moments de sensibilisation organisés, leurs idées, et les outils mis en œuvre afin d’accentuer le « frémissement » perçu.

Depuis ce rendez-vous d’automne, y compris par médias interposés, moins nombreux sont ceux qui peuvent dire à propos de la surexposition aux écrans « on ne savait pas », en particulier les parents....→ plus

Une journée sans écran au Donjeux : Lunéville Version imprimable

"Grandir en santé avec les écrans" : temps de bilan le 5 juin ! Version imprimable

 Au départ, nous étions 150. A mi-parcours de cette opération de sensibilisation sur la question de la gestion des écrans, nous sommes 50 à nous être mobilisés pour raconter, découvrir et échanger ! 50 qui en valent 500 tant ce soir les témoignages sur les actions menées sur le territoire sont riches d’inventivité et de partages. 

Parce qu’en effet, il faut innover, tenter et construire en même temps que la société évolue et pouvoir partager. C’est ce que ‘l’on peut retenir tout d’abord de cette soirée.

Oser pour des ados de se produire sur scène avec un chant qu’ils ont crée et qu’ ils veulent partager avec leurs pairs mais aussi avec nous adultes et professionnels. (St Nicolas de Port)
Oser, en bousculant le rythme de l’activité  d’une crèche à Lunéville qui se mobilise le samedi matin pour aller à la rencontre des parents.
Oser, en pariant sur le pluridisciplinaire à Gerbéviller qui associe multi-accueil, relais familles, école, médiathèque et bénévoles pour conjuguer réflexion et action.
Oser à Ogéviller se lancer dans des rencontres parents au sein de l’école parce que l’on ressent qu’il y a à faire cause commune entre adultes : parents/enseignants/association ou oser mobiliser les parents lors de la première réunion de rentrée à l’école pour aborder autour de toutes les questions liées au dosage du sommeil, alimentation, temps libres, apprentissages scolaire... le dosage des écrans !.
Oser, le pari sur le quartier Niederbronn de mener de front des actions en direction des enfants, des parents et plus largement des habitants.
Oser pour la CLEF aller à la rencontre des médecins, des sages femmes et puéricultrices, des orthophonistes ou des unités de soin psychologiques  pour s’associer à cette démarche de mobilisation d’un territoire.
 

Si au au sein de la CLEF le verbe "OSER" résonne comme une évidence. Ici, ce 5 juin, ce mot résonne comme une victoire. Parce que les professionnels s'adaptent et ont envie de partager autour des écrans ou plus globalement du numérique. On le sait : pas de recette miracle. Comme le répète S.Tisseron tout est question de dosage. Du lait, le bébé passe aux petites compotées de légumes et ainsi de suite. Du babillage le bébé passe aux mots, puis aux phrases et ainsi de suite. Etc. Pour les écrans…l’affaire est moins évidente… Chacun de sa place ce soir a bien compris l’enjeu de cette révolution du « tout écran ». Pour intégrer, digérer et modifier les pratiques de chacun : adultes et enfants. Il apparait ce soir plusieurs points essentiels: ...

→ plus

Quartier Niederbronn - Zola : prendre conscience de nos vies avec les écrans ! Version imprimable

 













Ce mois ci on met les bouchées double dans le quartier Nierderbronn-Zola Lunéville pour non seulement " apprendre des écrans " mais aussi échanger pour apprendre à les gérer  : nous, parents mais aussi nos enfants et les professionnels des écoles, du péri-scolaire, les travailleurs sociaux du pôle Lamartine et les associations ASAL et 1001 feuilles et la réussite éducative (28 et 29 mai) mais aussi du Donjeux (fin juin). "Vivre avec les écrans, c'est vivre avec le monde qui nous entoure", disent les parents. ET vivre avec les écrans, c'est aussi apprendre à les doser nous dit Serge Tisserron, et surtout quand les enfants sont petits.

 

Un quartier mobilisé pour apprendre et mieux gérer les réseaux sociaux et internet ! Version imprimable

  

Les 28 et 29 mai, le quartier Niederbronn Zola est mobilisé pour apprendre des écrans et des réseaux sociaux et mieux gérer leurs utilisations.

Les parents des enfants scolarisés de l'école élèmentaire R.Haby et école maternelle Alsace seront invités tour à tour à des moments d'informations, de démonstration pratique de ces usages et pour les parents des plus jeunes enfants à un temps d'échanges autour du nouveau carnet d'éveil crée par le collectif CLEF.

Rendez vous mardi matin 29 mai pour les parents de petite section et Graines de Maternelle
et rendez vous mardi A.M et/ou en soirée pour les parents de l'école R.Haby.(Voir flyer ci contre)...
→ plus

"Apprivoiser les ecrans et grandir" CONFÉRENCE-DÉBAT – Mercredi 16 mai / 20H - St nicolas de port Version imprimable

A quel âge laisser son jeune enfant utiliser une tablette ? Quelles limites poser à la consommation de la télévision ? Quand autoriser l'inscription à des réseaux sociaux ? Quelles conséquences sur la famille ?

Conférence/débat à Saint Nicolas de Port le 16 mai prochain avec Olivier DURIS psychologue clinicien à Paris et doctorant en psychopathologie, collaborateur de S.Tisseron

Les balises 3-6-9-12, créées par Serge TISSERON, sont conçues pour répondre aux questions que les parents et professionnels de l'enfance sont amenés à se poser.
« 3-6-9-12 », cela évoque bien sûr quatre étapes essentielles de la vie des enfants : · 3 ans, c’est l’admission en maternelle,
· 6 ans, l’entrée en CP,
· 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture,
· 12 ans l’âge où il trouve ses repères en collège...→ plus

GERBÉVILLER : les éloigner de tous les écrans ? Version imprimable


Photo et article par Est Républicain
Faut-il tenir enfants et adolescents éloignés de tous les écrans ?
Eléments de réponse avec Noémie Freund, orthophoniste de l’association de prévention en orthophonie 54, invité dans le cadre d’« écran total ».

Que penser de l’intrusion généralisée des écrans dans nos vies ?
Invitée de l’école, de la médiathèque et des participants au projet « Grandir en santé avec les écrans », en version locale « écran total », Noémie Freund, orthophoniste de l’association de prévention en orthophonie 54, a fait office d’expert face aux parents, enseignants et autres curieux inquiets face à l’envahissement des écrans dès le plus jeune âge.

Sorties de la boîte à questions ou posées en direct, les interrogations, voire inquiétudes, ont nourri un riche débat, sans jamais culpabiliser les éducateurs parfois désemparés, en famille ou ailleurs. « Je suis optimiste : de plus en plus de personnes veulent comprendre l’impact d’écrans sur les enfants et adolescents, comme sur la recherche d’alternatives »....→ plus

EINVILLE-AU-JARD "Au calme sur le web" Version imprimable

En partenariat avec l’école élémentaire et Familles rurales, le collège a sollicité la DANE (Délégation Académique Au Numérique) du rectorat pour sensibiliser les élèves au bon usage d’internet et des réseaux sociaux.
→ plus

Au 1er avril : un nouveau carnet de santé ! Version imprimable

À partir du 1er avril, les parents de nouveau-nés recevront un nouveau carnet de santé. Pas de grandes révolutions à l’intérieur de cet épais document de 104 pages, hormis des recommandations sur l’usage par les petits de la télévision et des tablettes numériques. Les spécialistes de l’enfance apprécient cette innovation, qu’ils réclamaient depuis longtemps. Entretien avec Serge Tisseron, psychiatre et docteur en psychologie. Le nouveau carnet de santé de l’enfant recommande (enfin) aux parents de ne pas mettre les tout-petits devant les écrans. Mieux vaut tard que jamais, dites-vous ?
Suite de l'article