La délicate question du langage en maternelle Version imprimable

« Ce qui se joue de plus intéressant dans le développement langagier c’est ce qui se fait en dehors des activités pointées « langage » dans le continuum des domaines d’apprentissage ». Entre langage ordinaire, langage scolaire et langages disciplinaires, Yves Soulé,  formateur à l’ESPÉ de Montpellier en didactique du langage, déplie les difficultés que l’enseignement de l’oral représente et propose des pistes de formation pour les formateurs, dans une conférence qui s’est tenue le 23 mars 2017 à l’IFÉ. A retrouver en ligne ici : http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/maternelle/la-delicate-question-du-langage-en-maternelle

"Parler pour apprendre à Lire" en Lunévillois ! Version imprimable

De nombreux travaux de recherche démontrent que les enfants qui ont un langage oral pauvre (système syntaxique très limité, vocabulaire restreint) ont des difficultés à entrer dans l’écrit. Le langage ne s’acquiert pas de « façon spontanée ». C’est grâce aux milliers d’interactions langagières entre l’enfant et des adultes – en priorité habituellement ses parents – que l’enfant entre dans le « savoir – parler », il faut des milliers de tâtonnements pour que l’enfant puisse apprendre à parler.

Notre action "Parler pour apprendre à Lire" (d'après le Dispositif « Coup de Pouce LANGAGE »© ASFOREL) propose dans les lieux de l'enfance écoles, crèches... des "Ateliers langage" parents/enfants (voir charte) qui  visent à un « entraînement au langage », en complément de l’apprentissage du langage réalisé en famille et à l’école maternelle. Double objectifs : aider les enfants qui auraient besoin d’échanges plus fréquents en relation duelle, adaptés à leur niveau, afin qu’ils acquièrent une structuration langagière plus complexe et un vocabulaire plus diversifié. Et favoriser dans des actions collectives parents-enfants, la découverte du livre, du monde, des mots qui le nomme.

Sommaire des outils dont nous disposons :

- Les histoires à parler (2-5 ans) (+formation)
- Les fiches "Jouer pour parler, parler pour jouer" (4-6ans) (+formation)
- "Parler ça s'apprend" (0-3ans) - (formation + observation sur site)
- Le "Sac d'Histoires" (3-10 ans)...

→ plus

Jouer pour parler, parler pour jouer… Version imprimable


→ plus

INTERVIEW : Dominique Rateau, thérapeute du langage Version imprimable

INTERVIEW

Pour entrer en relation avec le monde et les personnes qui les entourent, les bébés sont dans l'obligation de donner sens aux signes. C'est-à-dire voir des choses, les interpréter et donner du sens. Pour cela, ils sont des champions ! Je dis lire avec les bébés et non pas à des bébés, car je ne les considère pas du tout passifs, mais acteurs dans la rencontre et dans la lecture et cela dès la naissance... lire la suite

Ouverture de l'ABCD de l'Eveil dans le quartier Niederbronn Version imprimable

Parents, lisez des histoires à vos enfants ! Version imprimable

Le Café Pédagogique vient de relayer une étude norvégienne parue il y a presque un an, en renvoyant à un papier du très sérieux site québécois RIRE (Réseau d’information pour la réussite éducative, oui, ils ont l’acronyme humoristique, les cousins canadiens). Cette étude vient confirmer ce que bien d’autres– et nombre d’enseignants – disent déjà : la lecture parent / enfant est décisive dans l’apprentissage de la lecture.

Conscience phonologique et vocabulaire

L’étude, menée auprès de 1 171 élèves de 19 écoles ainsi que de leurs parents par des chercheurs de l’université de Stavanger, montre qu’il existe un lien important entre l’environnement de lecture à la maison et la capacité d’un enfant à apprendre à lire une fois à l’école. Les enfants gagneraient à être préparés à la lecture avant d’entrer à l’école élémentaire et plusieurs facteurs joueraient sur le niveau de préparation :

  • l’attitude des parents envers la lecture
  • le nombre de livres pour enfant présent à la maison
  • l’âge auquel les parents commencent à lire à leur enfant
  • la fréquence à laquelle les parents font la lecture à leur enfant...
→ plus

Lunéville : les « raconteurs » se racontent Version imprimable

(C)Photo CLEF: photo de l'équipe de Lunéville

Des bénévoles de la CLEF (Coordination lunévilloise enfance famille), animateurs d’ateliers langage, livrent leur expérience auprès des enfants.

Avec l'aimable autorisationde :© L'Est Républicain, JEUDI 22 septembre 2016/  Lunéville et sa région - Droits de reproduction et de diffusion réservés

L’appellation est nouvelle, à l’Asforel (association de formation et de recherche sur le langage), on les appelle les facilitateurs du langage. Aujourd’hui ils sont les raconteurs « d’histoires à parler ». « Il fallait trouver un nom qui donne envie », explique Anne Houot, coordinatrice à la CLEF (Coordination lunévilloise enfance famille), « ça vient de sortir ».

A Lunéville, une quinzaine de bénévoles de la CLEF racontent lors d’ateliers langage dans les écoles maternelles de la ville. Parmi eux, quatre femmes se sont engagées depuis trois à cinq ans : deux mamies, une maman, une bénévole multi-associations.

Comme une maman, une mamie...

→ plus

"Langage et Enfance" : Programme CLEF2016-2017/Inscription Version imprimable


Les professionnels enfance et petite enfance ainsi que les bénévoles des réseaux d'animation ont privilègié cette année encore de poursuivre le travail autour du langage et de l'enfance. Les animations notamment  "histoires à parler" dans les écoles maternelles sont à l'unanimité l'action la plus efficace que la CLEF ait pu initier :Pourquoi ?

  • Les enfants se voient proposer plusieurs offres ludique pour les aider à apprendre à parler, à lire ...à écrire et à grandir dans le groupe classe.
  • Les parents sont associés aux animations et peuvent devenir eux-même de futurs bénévoles "raconteurs d'histoires à parler" ou animateurs de "jeux à parler" (formation gratuite)
  • Les enseignants et les bénévoles vivent de belles et utiles collaborations.
Aujourd'hui le réseau compte une cinquantaine de bénévoles et enseignants. A Gerbéviller, Maixe, Lunéville, Baccarat...

Vous avez envie de nous rejoindre, vous souhaitez juste des infos, téléphonez à Anne Houot au 06-82-07-71-92. -------------
Formations gratuites réservées aux enseignants, professionnels de structure petite enfance, parents, grands-parents, éducateurs, intervenants sociaux....du Territoire du Lunévillois
---------------
S'inscrire de préférence en écrivant à :
luneville.clef@gmail.com

ou téléphoner à :
Anne Houot : 06-82-07-71-92

Pour les enseignants : inscription sur circonscript
En découvrir plus : http://clef.viabloga.com/prevention_langage.shtml

Langage et petite enfance à Lunéville Version imprimable

"C’est pendant ses trois premières années - justement la période où il sera accueilli chez une assistante maternelle ou bien où il fréquentera un lieu d’accueil collectif - que le petit enfant va acquérir le langage. C’est dire si le rôle des professionnels dans cet apprentissage va être primordial. Même si évidemment tous les enfants progressent à leur rythme : tous ne parleront pas au même âge, et tous ne s’y prendront pas de la même façon. Les accueillants de nos enfants seront souvent aussi les premiers à repérer d’éventuelles difficultés"(-)

C'est pourquoi cette année, la Coordination Lunévilloise Enfance Famille, avec le soutien privilégié du CCAS de Lunéville ont fait appel à  ASFOREL pour accompagner l'ensemble des professionnels petite enfance de la ville. Plusieurs modules de sensibilisation et de formation ont été proposés entre novembre 2015 et janvier 2016, suivis par des visites sur site et observations des pratiques des professionnels de Lunéville....→ plus

Acquisition du langage : quel rôle pour les professionnels ? Version imprimable

C’est pendant ses trois premières années -justement la période où il sera accueilli chez une assistante maternelle ou bien où il fréquentera un lieu d’accueil collectif- que le petit enfant va acquérir le langage. C’est dire si votre rôle dans cet apprentissage va être primordial. Même si évidemment tous les enfants progressent à leur rythme : tous ne parleront pas au même âge, et tous ne s’y prendront pas de la même façon. Vous serez aussi les premiers à repérer d’éventuelles difficultés. Lire la suite
Sommaire

Les différentes étapes dans le développement du langage

Ce que les bébés disent avant de savoir parler...

→ plus

Le langage et la construction de la personne chez le bébé Version imprimable

Lorsqu’à sa naissance, le nouveau né se met à crier, son cerveau n’est pas encore mature. Et pourtant, dès les premiers jours de la vie, le nouveau né est sensible à la mélodie du langage de sa mère et l’on avance même qu’à 4 jours, un bébé est capable de distinguer sa langue maternelle d’une langue étrangère.

→ plus

[initiative locale] L’Asal invite les petits à participer à l’ABCD de l’éveil Version imprimable

CINQ MAMANS participent déjà à cet atelier mis en place voici quelques semaines sur le quartier de Niederbronn-Zola par l’association Asal. L’objectif en est de développer le langage des tout-petits jusqu’à 3 ans au travers de lectures, le temps de quelques heures, dans un espace privilégié.

Une des salles du centre de loisirs de l’Asal accueille pour l’instant l’ABCD de l’éveil chaque mardi après-midi. Des jeux, des livres que lisent les mamans à leurs enfants deux heures durant, accompagnées par Mallaury, qui a été formée spécialement pour animer ces échanges, et Valérie, une bénévole, présente dès le début du projet développé par l’Asal et Sabrina Gafour, médiatrice sociale, en lien avec la CLEF...

→ plus