Edition du 16 juin 2018.
Surconsommation : les écrans aussi ? Ecran étant pris dans son sens premier : ce qui empêche de voir. Comme imaginé par la coordination lunévilloise enfance famille (CLEF) en novembre dernier lors d’une conférence « grandir en santé avec les écrans », les initiatives ont essaimé. Une cinquantaine d’acteurs viennent de se retrouver au salon des Halles pour échanger sur les moments de sensibilisation organisés, leurs idées, et les outils mis en œuvre afin d’accentuer le « frémissement » perçu.

Depuis ce rendez-vous d’automne, y compris par médias interposés, moins nombreux sont ceux qui peuvent dire à propos de la surexposition aux écrans « on ne savait pas », en particulier les parents....,
Avec des réussites parfois mitigées, les témoignages livrés lors des interventions, ont montré que la prévention face au phénomène de dépendance gagne du terrain. De nombreux exemples ont été décrits par le détail à Lunéville (crèche, école Haby, halte Donjeux, CLEF) mais aussi dans le secteur de Baccarat, Azerailles, à Saint-Nicolas-de-Port, Ogéviller, Ancerviller, l’importante mobilisation pluridisciplinaire autour de Gerbéviller, Damelevières, par exemple. 
Pour autant comment se libérer de l’omniprésence des écrans dès le plus jeune âge ? Cette question devenue un problème de santé publique n’a pas encore trouvé toutes les réponses. « Soumis à la pression sociale, comme pour les ados, il est difficile de ne pas se conformer au plus grand nombre ».

Nombreuses références
Scientifiques, chercheurs, professionnels de l'enfance, ils sont nombreux à mettre en garde sur les excès, apporter des pistes. « Ecrans en veille, enfants en éveil », avec yapaka.be, Serge Tisseron et sa formule « 3-6-9-12 » pour maîtriser les écrans, le québecois Jacques Brodeur et son approche en mode ludique, les 14 personnes du réseau Grandir en santé avec les écrans disponibles pour co-animer des rencontres parents, entre autres.

Au-delà de ce bilan-partage d’expériences, des réalisations concrètes :
l’édition d’un carnet d’éveil,
des jeux de l’oie avec questionnaires à mettre en circulation,
l’initiative à multiples visages « écran total » dont une rando poussettes,
l’accueil d’orthophoniste pour des moments d’échanges libres,
des cafés-parents, formation aux dangers d’internet et réseaux sociaux,
un photo langage,
des jeux coopératifs, 
Mais aussi un spectacle « ça m’épate »,
le 30 juin la journée sans écran au Donjeux
une animation à la crèche de Damelevières,
les ateliers du LAPE à Gerbéviller,
un spectacle au collège,
des marionnettes avec la crèche et la médiathèque locale,
une antenne au congrès national des enseignants de maternelle à Nancy,
des pistes à Maixe
un projet de spectacle interactif pour les parents et les tout jeunes enfants...

Mutualisation des idées et projets
Retrouver les Présentations de certains de ces projets dans la rubrique : Ecran/Education du site de la CLEF

Faites suivre !