Les résultats jour après jour par les animateurs des temps parents.....


Par Hélène Broyez, orthophoniste
"Juste un sms avant retours de notre soirée du 2/04 (Spectacle de la Cie Aboubras à Gerbéviller) le soir à 20h00 : 110 personnes présentes (dont 56 enfants) et pour l'échange post-spectacle une trentaine de personnes sont restées" !!!!


Par Aline WEISSE, animatrice Relais Assistantes maternelles et Corinne CAMBAZARD, Educatrice Jeune Enfant (CC3M)


C’était chouette  !!! Les parents ont adorés et les enfants aussi

Un vrai bon moment de partage !!

Voici en résumé...
Samedi 30 mars à Vigneulles, ce sont 21 adultes et 18 enfants qui étaient présents (5 adultes et 6 enfants inscrits mais qui ont annulés cause enfants malades )

Une maman réfléchit pour changer sa pratique vis-à-vis des écrans et souhaite participer à d’autres actions

En général les parents sont assez d’accords pour dire que les enfants sont soumis beaucoup trop et trop tôt aux écrans tous types d’écrans confondus

Mais selon la situation c’est souvent une solution pour tenir les enfants tranquilles , que ce soit dans la salle d’attente chez le médecin ou au restaurant : donner son téléphone pour qu’ il regarde des petites vidéos assure forcement que l’enfant reste tranquille et évite les réflexions , des regards des personnes autour

Comment résister à ne pas allumer la télé pour tenir les enfants tranquilles pendant la préparation du repas surtout lorsque le(s) parent(s) ont plusieurs enfants et pas du même âge

Un autre parent dit que si la télévision n’est pas allumée de la journée , le seul moment c’est pour les informations du soir et effectivement l’enfant est présent

Certains adultes présents sont déjà complètement dans l’optique zéro écran !!et sont venus simplement confirmer ce qu’ils pensent et profiter de partager  un moment avec leurs petits

Nous avons retrouvés des personnes qui avaient déjà participées à la première action notamment une qui a fait passer l’information dans sa famille qui a eu pour résultat un minima d’écrans !.....,

 

 




Par David Fernandes (CMP) et Séverine Novak (EJE)

Personnes présentes
5 parents (dont 1 couple)
1 grand-mère
2 assistantes maternelles (parents d’ado)
M. Richard (DDEN) et les enfants !

Note : dans l’attente de la fin du spectacle (3-6 ans), nous perdons; 5-6 parents qui arrivent 
difficilement à canaliser leurs tout-petits et qui partent avant le démarrage du café-parents
Note 2 : quelques familles qui ne nous connaissent pas, nous rejoignent car elles ont eu 
l’information par l’école maternelle
Les parents prennent facilement la parole, ils ont envie d’échanger.
La chanson de Pierre Perret, diffusée pendant le spectacle, qui date pourtant de 1983, les  
interpellent car elle parlait déjà de notre actualité.
- Ils parlent des écrans et de leur ado : « la télé en panne n’est plus un souci aujourd’hui… »
- Désormais, les adultes utilisent des écrans partout (dans les transports, les salles  
d’attente…) jusque dans les salles de sport !!
- Jusqu’à 10 écrans dans la maison
- Paradoxe des règles contre les écrans à la maison et écrans qui arrivent dans les écoles
- A la maison, les parents posent des règles :
- On ne mange pas devant la télé pour pouvoir discuter de la journée
- Pas de téléphone dans les chambres
- On limite le temps surtout pour les plus petits
- Pas les mêmes règles par rapport au nombre d’enfants, complique la gestion
- La télé peut servir de nounou pour soulager les parents et ce, d’autant plus lorsque les 
conditions climatiques extérieures ne sont pas favorables aux sorties.
- Les parents disent plutôt bien résister à la pression subie par leurs enfants pour avoir la 
même chose que leurs copains (les écrans deviennent trop facilement des récompenses).
- Les enfants qui ont grandi avec internet et Google ne se posent pas la question de faire  
autrement, tout passe par les écrans.
- La télé met les enfants comme sous hypnose (intervention de M. Fernandes du CMP qui  
explique alors que l’hypnose est un concept qui permet de focaliser son esprit sur quelque  
chose et d’oublier tout le reste, comme dans une bulle)
- Pour les parents, c’est très compliqué à gérer : le juste équilibre est difficile. Ils sont conscients de la  
nécessité d’informer leurs enfants pour les accompagner dans la gestion des écrans plutôt que d’être  
dans l’interdiction (utopiste d’autant que les enfants y ont accès ailleurs et du fait de l’interdiction à  
la maison, ne focalisent que sur ça dès qu’ils le peuvent).
En conclusion, tout est possible mais avec modération.





par Estelle CLAUSSE, coordinatrice Relais Familles Fontenoy la Joûte.
Bonjour à tous
En pj qq photos  
Voici qq retours:
Azerailles le lundi 25 mars.il y avait une trentaine d'enfants et une douzaine de parents (dont 1 papa et 2 mamies).tous sont restés pour le débat après le spectacle. Bcp de rires de la part des enfants pdt le spectacle. Ils ont été très attentifs et ce pdt les 40 minutes. Débat animé par David Fernandes et Estelle Clausse. Les parents ont été nombreux à se reconnaître surtout dans la deuxième partie du spectacle. 
Il semble plus délicat pour les parents de gérer les pre ados et les ados.
"Moi l'ordinateur est en accès  libre dans la salle commune","on demande aussi au collège et au lycée à nos enfants d'être sur les tablettes et ordinateurs !","quand je dis de couper la console c'est la crise"

A Baccarat le 26 mars.
Environ 80 enfants et 25 parents.une douzaine de parents sont restés pour le débat animé par Mme rouger, Deborah Lallemand et Estelle Clausse. 

Nous avions public école,crèche et Lape.
Ça a été assez difficile de capter l'attention des plus petit. 20 min déjà beaucoup. 
Après la pause l'attention était un peu plus compliquée mais ça a été. Beaucoup de rires.
Quand nous avons demandé "si la tv tombé en panne vous faites quoi ?" Un enfant à répondu bah y a toujours le téléphone qui lui a de la batterie...
Les enfants sont répartis ds les classes après le spectacle. 
Ce que les parents ont exprimé le plus :
"A la maison pas d'écran la journée, c est davantage le soir après le repas","le papa est aussi accroc à la maison. Moi jen ai ras le bol et les enfants aussi","mon enfant est devant la Tv du matin au soir"
"C'est plus difficile de gérer les écrans avec mon ado"

Salut,
voici un retour sur les échanges post-spectacle ,
Sur les deux temps , nous avons eu 11 personnes au total . De ces échanges , il en ressort que :
- le spectacle traduit bien la réalité de ce qui se passe dans les familles
- les familles ont pris conscience de l'importance d'éteindre le télé pendant les repas afin de pouvoir mieux échanger
- à certains moments de la journée , ils reconnaissent utiliser les écrans par facilité et pour avoir la tranquillité de faire des choses
- 1 famille n'a pas de télé mais les enfants ont accès quand même aux dessins animés par l'intermédiaire d'un ordinateur qui permet de filtrer les contenus
- 1 famille souligne l'importance d'un consensus dans le couple quant à l'utilisation des écrans
- pour les parents , il est important d'être vigilants car l'accès à internet est très facile tout comme la navigation . Un enfant peut vite arriver à dévier et à avoir accès à des contenus pour adultes
- il est difficile de lâcher prise par rapport au quotidien donc la télé sert de nounou
- les parents sont confrontés à des "crises" ou des phénomènes hypnotiques ce qui les a amenés à prendre conscience de la nécessité à réduire le temps d'écrans tout comme choisir le moment
- les parents sont conscients de la nécessité de filtrer les programmes


par Fabienne XEMAR, cadre de santé CMP et Anne-Claire LEMERCIER,  infirmière psychogue CMP

Ce 20 mars à la Médiathèque de l'Orangerie : 17 adultes, presque autant d'enfants (parents et grands-parents)

public de la médiathèque avec des enfants calmes durant tout le temps de la représentation, très intéressés et bien stimulés qui ont adoré le spectacle dans sa globalité (ils en voulaient encore même à la fin).

Les grands-parents ont été très intéressés par le flyer sur les sites liés à la santé mentale ; tous ont une sensibilité particulière sur la gestion des écrans (liée à d'anciennes interventions sur les 3-6-9-12 ans).

Certains parents se rendent compte d'être "happés" par leur écran (téléphone surtout, mail professionnel à la maison non stop, ...).

Les grands-parents (certains) ont été aussi très intéressés par la conférence qui sera donnée le 28 mars.

D'où l'intérêt de venir aux spectacle avec des flyers des SISMS pour communiquer sur toutes les actions à venir ...

A bientôt,

 
 



par Martine GAFOUR,Directrice de l'ASAL

Bonjour,

A chaud, un petit résumé du spectacle présenté ce matin 21 mars à la Maison des Quartiers Sud, quartier Niederbronn à Lunéville.

Du fait de ne pas avoir la possibilité d'éloigner les enfants pour les échanges, nous avons décidé de couper le spectacle. Une première partie consacrée à la petite enfance, suivie d'un goûter et des échanges.

Puis, reprise de la seconde partie du spectacle.

Nous avons accueilli 23 parents dont 2 papas accompagnés de 32 enfants.

Les partenaires présents : M. QUENSON Damien et sa collègue CMP Lunéville, Elodie du Donjeux, Christine du RAM, Martine et ses 3 collègues de l'Asal

Pendant le spectacle : les parents à l'écoute mais des enfants très expressifs qui commentaient tous les déplacements de nos chers acteurs (les pingouins) et les déplacements d'objets. Beaucoup de rires, d'applaudissements

et d'émerveillements.

Lors des échanges : 12 parents et 10 enfants

Les enfants étaient très excités et les parents moins attentifs et disponibles pour ces échanges.

Cependant, les mamans ont pris la parole et les discours étaient mitigés. On se rend compte des paroles différentes en fonction des parents qui ont déjà assisté à des actions autour des écrans (groupe de paroles) ou les mamans

disent poser des limites, mettre des temps et être vigilantes au niveau des âges. D'autres ont trouvé des alternatifs par le jeu.

Des conseils ont été donnés : prévoir autre chose après les 10 mn accordées sur les écrans, essayer d'être inventif......

Les professionnels ont pu se présenter, une maman a pris contact avec le CMP

La seconde partie : pour le public restant, toujours autant d'attention et de concentration. Effectivement, tous se sont bien remis dans le spectacle malgré la coupure.

Le mot de la fin par une maman : "On s'y retrouve tous un peu"

Bonne journée à tous

 



 par Florence LOUVIOT (EJE)
Bonjour
voici une photo du groupe parent de ce 18 mars à la maternelle Capitaine Nicolas.
Pour les échanges, quelques parents étaient surpris car ils s'attendaient à un spectacle qui vise plus l'addiction des enfants que celle des parents,mais cela a bien lancé l'échange. Ils reconnaissent l'intérêt des enfants devant ce spectacle vivant VS une vidéo ... Certains reconnaissent avoir la télé en bruit de fond toute la journée pour combler un silence dérangeant. Ils regrettent les pubs dans des programmes pour enfant qu'ils avaient eu l'impression de sélectionner comme  étant sans risque. Un papa constate la facilité de faire  se préparer ses enfants le matin depuis qu'il n'allume plus la télé. Dans l'ensemble, les parents trouvent que le cap plus compliqué pour limiter arrive après la maternelle. Ils pensent plus simple de réguler les écrans avant 6 ans.
Voilà dans les grandes lignes .... Animation du groupe parents avec  H.Lefeuvre infirmière scolaire, M.Boura, psychologue RASED et F.Louviot, éducatrice de jeunes enfants.
Je renvoie les infos de jeudi  et vendredi.
Florence.


par Anne HOUOT (coordinatrice CLEF)

On vient de vivre à Lunéville, les 2 premières matinées en maternelle "spectacle et échanges parents" ce matin 19 mars avec M.Dinterich de l'équipe CMP et la coordinatrice de la cLEF.
 
  •  pour les enfants : tout roule, ils sont heureux, réactifs et actifs, surprenants voir débordants .... prévoir un maximum d'enfants sur des tapis en arrondi autour de la scène.
  •  pour les parents : ils cernent les messages principaux de suite et sont présents pour échanger. (25 hier, et 20 aujourd'hui) - les parents sont plus nombreux pour le spectacle (30 environ) mais .... des obligations ou (?) des craintes sur cette seconde partie de l'intervention font que certains quittent ce moment... 
  • Les parents ont ils aimé le spectacle ? Oui!!! OUF !!!!! 2 messages essentiels touchent particulièrement les parents, relevés dans ce spectacle :  "Je m'ennuie" (1ère partie 3 mois -3 ans), et le papa pingouin connecté H24 sur son ordinateur (3 ans -6 ans)
A noter que dans les écoles nous avons l'avantage que les enfants rejoignent les classes après le spectacle aussi nous pouvons échanger entre adultes (ou presque, puisque nous accueillons aussi les bébés poussettes ou tout tout petits...). Pour les autres configurations (hors espace d'accueil des enfants) ce sera difficile, je dirais même plus, ci ce n'est en mode aparté. IL faut s'y préparer. (Ce n'est que mon avis)
 
Sinon pour les échanges parents on se cale , entre co-animateurs, 30mn, avant le spectacle.  
On ne va pas trop loin forcément dans les échanges (ce n'est pas le but). Mais le fait de présenter les corps de métier des co-animateurs en début de spectacle ou avant l'échange parents, permet de positionner les animateurs de l'échange et de projeter l'idée que les parents ne sont pas tout seuls. Je pense à cette intervention ce matin de A.Dinterich qui témoignait de ces parents qui viennent au CMP, parce qu'ils ne décrochent plus des écrans. C'est une image que je vous livre "caricaturale" mais elle permet non seulement aux parents d'entendre qu'ils ne sont pas seuls en difficulté et aussi de découvrir le CMP et ses fonctions d'accueils et d'accompagnements. La présence des enseignants sur ces moments d'échange est vraiment un plus ! Certaines situations sont exprimées eu travers du groupe et permettent aux enseignants de comprendre d'autant mieux certaines situations.
 
Autre remarque mais à apprécier et mesurer sur le long terme de cette aventure: il semble que les parents rencontrés sur ces 2 premières séquences (au regard des cafés parents d'il y a 1, 2 ou 3 ans), soient bien plus au fait du "trop d'écrans" qui peut être nocif dans la vie familiale. (mais semble t'il l'impact au niveau des plus petits 0- 4 ans n'étant pas encore conscientisé vraiment). Mais globalement c'est une bonne nouvelle, les adultes, les parents que nous souhaitions rencontrer se questionnent vraiment.
 
Après dans les échanges, il apparaît quelques récurrences dans les témoignages des parents (mais nous ferons le bilan): 
- le temps de régulations, les limites à poser qui sont différentes de la place de la mère ou du père ou de la situation familiale ou environnementale de la famille, 
- de l'importance pour certains parents d'être en lien avec la TV toute la journée pour "avoir une présence de fond , d'être au fait des actualités et de pas être "en solitude".
- des multiples façons qu'ont les parents de poser des "temps" et alternatives (qui requièrent de faire un effort // beaucoup d'interventions sur la fatigue et le besoin de se reposer avant de reprendre sa vie de parent)
- des demandes d'informations complémentaires sur les temps d'écrans conseillés par tranche d'âge pous les enfants. Ont été évoqués la plaquette 3-6-9-12 sur le blog de S.Tisseron, la plaquette aussi de Cécole DUFLO et le site YAPAKA)
 

 Pour rappel, voici les 3 questions proposées pour ouvrir l'échange parents, pensées par les porteurs de l'action (les relais familles, MAPEJE, CC3M, CLEF/CCAS) - VOIR PDF : Résumé du projet : PDF

- Est ce que l'un d'entre vous peut nous raconter ce que nous venons de voir? 
- Si la télévision tombe en panne chez vous, que se passe-t-il? Vous faites quoi? 
- Que souhaiteriez-vous faire si c'est le cas et avec qui?

 


 

Articles se rapportant au thème

Faites suivre !